lundi 30 décembre 2013

Happy Birthday Patti!

Happy Birthday Mrs Smith!


Le nouveau Springsteen en avance


Le nouveau Springsteen en avance

Le nouvel album du Boss, ''High Hopes'', a été mis à disposition sur le site Amazon.com par erreur avant sa sortie officielle.
Les fans ont eu la surprise de voir le prochain album de Bruce Springsteen, "High Hopes", disponible sur le site mobile de vente Amazon deux semaines avant sa sortie officielle en janvier.

Le magazine Billboard explique que l'album est apparu ce samedi sous format MP3 disponible à l'achat. Bien qu'Amazon l'ait retiré de la vente peu de temps après, il s'est déjà glissé sur les sites de téléchargements illégaux. Les porte-paroles de Springsteen et d'Amazon n'ont pas encore voulu faire de commentaires à ce sujet.

U2 rentre au bercail


U2

Le groupe compte travailler à nouveau avec son ''foyer spirituel'', Island Records, selon le magazine NME.
La maison de disque avait découvert le groupe irlandais vers la fin des années 70, et les a vu partir seulement 7 ans plus tard. Les relations étaient en effet devenues assez houleuses avec le successeur du directeur Jason Iley, parti travailler pour le label Mercury. U2 l'a suivi un peu plus tard.

En début d'année, Universal, société associée à Mercury Records, a fermé ce label et transféré la plupart des droits à leur nouvelle compagnie Virgin/EMI. Le sort de U2 n'avait alors pas encore été décidé.

Et récemment, une source a confirmé que le groupe retournerait chez Island Records, leur "foyer spirituel", qui a, depuis leur départ, changé de management.

Quelques magazines ont également annoncé que U2 sortirait un nouvel album en avril 2014 et que l'annonce officielle pourrait être faite au Super Bowl XLVIII en février.

Un morceau instrumental du groupe Talking Heads fait surface sur le web

Un inédit de Talking Heads  - Anonymous - ASSOCIATED PRESS ©


Un morceau instrumental du groupe Talking Heads datant de 1976 a fait surface sur le web. A écouter ici!

Ce titre, jamais diffusé auparavant, a été mis à disposition en ligne sur le site Talking-Heads.nl, en affirmant que les New-Yorkais ont joué ceci en avant-première du groupe Television, lors d'un show au CBGB le 30 juillet 1976.

Le morceau de 5 minutes n'est pas nommé, bien qu'on puisse entendre le chanteur David Byrne l'annoncer dans l'enregistrement ci-dessus. Un auditeur a ensuite demandé si cette chanson portait un nom, et Byrne lui a répondu: "Nous l'intitulons "Theme", mais nous le gardons pour nous."

Le premier album du groupe, intitulé "Talking Heads: 77" est sorti en 1977 et a inauguré le début d'une série d'albums phares tels que "Remain In Light" et "Fear Of Music". Leur huitième et dernier album studio, "Naked", est sorti en 1988.


Critique musicale: Dave Stewart - Lucky Numbers (2013)



The Blackbird Studio Sessions, Nashville, Tennessee

Il y a deux ans paraissait The Blackbird Diaries sixième album studio de l’auteur, compositeur, musicien, chanteur, producteur, philanthrope et homme d’affaires invétéré anglais Dave Stewart, que le grand public identifie principalement comme membre du duo Electro-Pop, qu’il formait dans les années 80 en compagnie de la chanteuse Annie Lennox, Eurytmics ou comme producteur de plusieurs bandes originales de films à succès (Lilly Was Here, Honest, Alfie…).

Cet album marquait le véritable retour dans les bacs de son auteur, se composant en effet de matériel intégralement inédit, ce qui constituait une première en pas moins de treize ans et la parution, en 1998, de l’album Sly-Fi.

C’est à Nashville, capitale de l’état du Tennessee, de la country music américaine et place forte du Blues, dans les murs du Blackbird Studio que fut enregistré, en juillet 2010, The Blackbird Diaries. Les sessions d’enregistrement n’ont pas durées plus de cinq jours, Stewart ayant privilégié un travail des plus spontané, dans lequel une certaine forme d’authenticité prévaut, basé sur des prises de son toutes réalisées dans les condition du jeu live en studio par un groupe de musiciens composé des plus grandes figures et sommités musicales de la scène nashvillienne. (Ce qui n’exclut, bien sûr, nullement un très important travail réalisé lors des étapes de post-production du disque).

Il ressort de tout cela un disque très réussi, renfermant une musique de fort belle facture résolument influencée par la Country et le Blues, genres dans lesquels Dave Stewart nous montre pleinement l’étendue de son savoir-faire guitaristique, soutenu de plus par des musiciens tout aussi inspirés. Difficile de reconnaitre, à l’écoute de The Blackbird Diaries, celui qui, plus d’une décennie durant, a œuvré à la destinée d’Eurytmics…

The Blackbird Diaries voyait aussi Dave Stewart mettre à profit le carnet d’adresses,  pas moins de cinq des treize titres le composant étant des duos ! Dave Stewart a ainsi collaboré à cette occasion avec Martina McBride, Colbie Caillat, Stevie Nicks, le duo vocal The Secret Sisters et même Bob Dylan, ce dernier ayant porté son concours à l’écriture d’un des titres de l’opus. Un album à la production très calibrée et lisse dont le son, qui se voulait non dépourvu de son versant « roost » originel, pâtissait tout de même quelque peu, mais qui demeurait fort appréciable et méritait que l’on lui accorde de l’attention. Certainement l’une des plus belles réussites de Dave Stewart que cette aventure musicale en territoire américain.

En septembre 2012, soit un an à peine après la sortie de The Blackbird Diaries, Dave Stewart commercialisa un nouvel opus baptisé lui The Ringmaster  General. Les titres qui composent cet album furent, comme ceux ayant trouvés place sur son prédécesseur, enregistrés  à Nashville lors de la session longue de  cinq  jours s’étant tenue  dans l’enceinte du Blackbird Studio en compagnie des mêmes musiciens.

 The Ringmaster General est avant tout un Blackbird Diaries II, rien de surprenant compte tenu de la réalisation de celui-ci. Aux vues de l’indéniable qualité de The Blackbird Diaries, il y avait d’avance matière à se réjouir de retrouver si tôt le touche à tout natif de Sunderland. Malheureusement le résultat fut cette fois moins convaincant.

The Ringmaster General proposa, tout comme The Blackbird Diaries, une musique oscillant entre le Country-Rock et le Blues, avec cette fois plus forte présence sur l’ensemble d’effluves de musique Pop, le tout se trouvant nimbé dans une production tout aussi parfaite mais qui, comme constatait plus haut,  se révéla bien trop polissée pour ce type de musique. Dave Stewart se borna à  nous servir la même recette que celle dont il avait usé sur le précédent opus et ne put une nouvelle fois s’empêcher de faire appel à des invitées pour garnir ses titres. Sur les onze titres qui composent The Ringmaster General, pas moins de cinq sont des featurings, soit autant de duos que sur l’album précédent…

Nous retrouvâmes donc sur ce disque : Joss Stone (Collaboratrice de Stewart au sein des projets SuperHeavy et More Love notamment et pour qui Stewart a produit l’album LP1 en 2011),  les chanteuses Jessie Baylin, Alison Krauss (à qui l’on doit le très réussi Raising Sand en duo avec Robert Plant en 2007), Diane Birch et enfin la guitariste Orianthi ( guitariste principale de la tournée avortée de Michael Jackson This Is It en 2009, de Michael Bolton, Carrie Underwood et Alice Cooper entre autres et dont Dave Stewart a produit l’EP Fire sorti en 2011 ainsi que le second album studio , Heaven In This Hell, publié au moins de mars 2012).

Mais il n’y a pas sur The Ringmaster General ce qui fait que The Blackbird Diaries  est une véritable réussite. Stewart n’avait cette fois pas proposé de titres aussi riches, une musique aussi « osée » et n’avait pris aucun risque. Il avait pourtant fait mine d’une formidable faculté d’adaptation sur The Blackbird Diaries, nous livrant une musique résolument éloignée de ce qu’il avait proposé par la passé. De The Ringmaster General il n’y avait aucune évolution semblable à attendre. Les chansons qui le composent n’avaient tout simplement pas leur place sur The Blackbird Diaries. De ce constat plutôt amer naissait la désagréable impression de « déjà entendu », Stewart donnant également, en plus de l’impression de répétition inutile, celle d’être cette fois nettement moins inspiré. Si il n’était pas entièrement raté et mauvais, The Ringmaster General constituait tout de même pour nous une déception véritable.

Notons tout de même que la réalisation de ces deux opus, conçus en un seul et même moment et à un même endroit, fut l’occasion pour Dave Stewart de proposer un très intéressant Making Of retraçant leur genèse et, par là même, de fixer définitivement les soubresauts et « l’envers du décor » d’un moment de création artistique à la fois des plus productifs, spontanés, authentiques et intenses à l’origine. Ce Making Of est paru il y a quelques mois.

Prologue: escapade maritime

Pour l’enregistrement de ce qui devait être son troisième album en autant d’années, Stewart semble avoir ressenti un besoin de changement, c’est en tout cas ce qu’il confia dans une interview accordée à Contactmusic.com[1]. Cette volonté le poussa à s’embarquer, avec les musiciens travaillant avec lui depuis deux ans maintenant, à bord du yacht Octopus (l’un des plus luxueux et faramineux du genre, construit en 2003 ce yacht est la propriété de l’informaticien, cofondateur de Microsoft et milliardaire Paul G. Allen) pour un périple maritime, au large de la Polynésie française, long de douze jours. Douze jours au cours desquels le matériau qui compose l’album qui nous occupe ici aller être enregistré, le tout sans âme qui vive à des kilomètres à la ronde, ou presque.

Au sujet de ces conditions d’enregistrement, Dave Stewart déclara :

« Je voulais quelque chose d’un peu diffèrent cette fois, ainsi j’ai convié mon groupe à me rejoindre pour une aventure dans le Pacifique Sud. Là où nous aurions pu enregistrer sans âme qui vive à la ronde. C’était comme être parachutés au pays d’Oz. Nous étions comme des poissons hors de l’eau pendant douze jours, mais tout juste assez sobres pour enregistrer pendant trois ou quatre heures. »[2]

Les compagnons d’aventure de Dave Stewart auront été les suivant : le batteur et percussionniste Chad Cromwell, les guitaristes Tom Bukovac et Dan Dugmore, le bassiste Michael Rhodes, le pianiste et organiste Mike Rojas et enfin Kieran Kiely qui lui a officié en tant qu’accordéoniste et joueur de Bodhran et Low Whistle (tambour et flute majoritairement utilisés dans la musique traditionnelle irlandaise).

La prise de son terminée, les enregistrements additionnels ont eu lieu au Weapons of Mass Entertainment Studio, basé à Hollywood Californie, studio personnel de notre homme, ainsi qu’au Blackbird Studio de Nashville. La production et l’œuvre conjointe de Dave Stewart et John McBride, ce dernier s’étant également chargé, dans sa majorité, du mixage des morceaux. Le mastering lui est en grande partie dut à l’ingénieur Richard Dodd. Le travail effectué est ici de qualité et l’album ne souffre nullement d’un défaut de surproduction. On appréciera d’entendre une musique à l’aspect tout de même moins lisse que sur le précédent album et qui paraitra à l’écoute plus « authentique » et spontanée surtout.

Lucky Numbers compte également son petit lot de musiciens et chanteuses invités (pouvait-il en être autrement, aux vues des derniers albums produits ?). Parmi ces personnes nous retrouvons sur ce disque : la chanteuse de Country, et femme de John, Martina McBride, la jeune auteure-compositrice et interprète australienne Vanessa Amorosi (présente sur pas moins de trois titres !), l’ex madame Jack White et moitié du duo The White Stripes, formé avec ce dernier, Karen Elson, l’actrice et chanteuse anglaise Sarah Michelle Kelly (Marry Poppins –The musical), la violoniste Ann Marie Calhoun, déjà présente sur les deux précédents opus, Holly Quin Rah et enfin un ensemble vocal assurant les chœurs sur cet album, dont certains arrangements son l’ouvre de mademoiselle Amorosi, le Ringmaster Choir. Ce chœur se compose lui de : Jackie Gouche, Tiffany Gouche, Daniel Farris, Devion Farris, Debra Parson, Shaleah Stubblefield et Carol Hatchett et est dirigé par Lynn Mabry.

Voilà le casting de Lucky Numbers (presque) au complet…beaucoup de beau monde en somme !

Lucky Numbers : la passe de trois

C’est au son du Bodhran que débute le titre Every Single Night, plage titulaire et premier simple extrait de l’album, chanté par Dave Stewart en duo avec Martina McBride. Le titre délivre dès son introduction une ligne de basse bien ronde et plutôt accrocheuse que vient vite soutenir un gimmick de piano discret mais efficace sur l’ensemble du titre. Part belle est ici faite à une mélodie remplit, comme tout bon simple de Pop qui se respecte, de joliesse et agrémentée d’une rythmique simple et surtout efficace. L’efficacité de ce titre réside également dans son refrain chanté en chœurs par les deux interprètes et très calibré pour enjolivé cette chanson se déroulant sur un tempo plutôt modéré, sur lequel la voix basse et caverneuse de Dave Stewart vient se plaquer plutôt à propos. La chanson recèle tout de même quelques lignes de guitares plutôt lascives et également une jolie ligne en slide en son milieu, éléments intéressants car dénotant fort légèrement avec l’ensemble de ce titre au schéma très classique et finalement très typé « easy-listening ». La coda de ce morceau, dévolue à la guitare et au synthétiseur, n’était peut-être  pas indispensable.

Le titre Drugs Taught Me A Lesson arrive ensuite. Cette chanson propose dès son introduction de bon gimmicks de clavier, de basse et de batterie qui servent à imprimer à cette composition son rythme à la fois lent et lancinant. On perçoit assez nettement l’orientation Blues donnée à ce titre, orientation qui n’est que mieux renforcée ensuite par la présence d’une très discrète ligne d’harmonica et de vocaux chantés en chœurs, œuvre conjointe du Ringmaster Chor et Vanessa Amorosi. Ces vocaux culminent ensuite sur l’outro du titre avec un chant a capella qui peut, de façon quoique lointaine, rappeler un spiritual. C’est un solo improvisé de piano à la teinte plutôt jazzy qui vient agrémenter ce morceau en son milieu, avant que ne se démarque plus encore une guitare, déjà bien présente ici, grâce à l’utilisation qui est ici faite du slide.

Le faux départ que nous donne à entendre l’entame du titre How To Ruin A Romance ne dépare pas ce titre aux nettes influences Country d’un côté très roots, voire même « old-school », qui a tant fait défaut sur l’opus précédent et qui ici est le bienvenu pour agrémenter intelligemment la composition d’un zeste d’authenticité. La rythmique dessinée par le piano est, elle d’assez bonne facture, tout comme le gimmick de batterie, plus présent sur ce titre que sur le précédent, notamment à l’entame du très efficace refrain chanté en chœurs par Stewart et Amorosi. La guitare place elle des accents des plus subtils, relevés par une utilisation à propos de la Lap-Steel.

L’écoute se poursuit ensuite avec la chanson What’s Wrong With Me ? qui est une assez jolie ballade sur laquelle le chant de Dave Stewart se voit particulièrement mis en valeur, soutenu en cela, et à propos, par un intéressant gimmick de clavier auquel se joint une très discrète ligne imprimée par l’accordéon. Cela avant que ne se joigne à cet ensemble la frappe sèche du batteur, ce qui a pour effet de rehausser le rythme du titre. Les chœurs de Vanessa Amorosi et du Ringmaster Choir ne sont eux pas en reste et concourent à amener sur cette composition des effluves de chant proches du gospel. Les voix s’unissent ensuite à un bon solo de guitare aux riffs saturés et assurent un final réussi.

Sattelite s’ouvre sur un riff de guitare abrasif et saturé sur lequel est plaquée la voix filtrée de Stewart qui se superpose ensuite à une rythmique à la fois lourde, répétitive et jouée de manière plutôt carrée, ce qui donne à ce titre une teinte très Blues. La guitare ensuite se libère et en vient à occuper tout l’espace laissé libre par les vocaux à l’aide d’un solo au riff nerveux et au son saturé. Un titre dont la brièveté (à peine 3 minutes 16 sec.) ajoute à l’efficacité intrinsèque.

Nous avons ensuite droit à Why Can’t We Be Friends, pièce centrale de cet album et un peu « à part », ce titre ayant son propre casting de musiciens, ici tous différents de ceux ayant officiés sur les autres titres de l’opus et ayant été conservé tel quel suite à son enregistrement sur le palace flottant de Mr Allen. Nous retrouvons donc Randy Cooke à la batterie, Michael Bradford à la basse, Caitlin Evanson au violon, Jeff Paris au clavier, Amy Keys et Sierra Swan assurent toutes deux les chœurs et notons que, pour l’occasion, se voit ici crédité l’ensemble du personnel de bord, du groupe, chiens, chats, femmes et enfants ! Personne ou presque n’est oublié… Le titre en lui-même est paré d’un aspect sonore très proche de celle d’une performance live, impression renforcée par la présence d’un écho sur la piste vocale. La rythmique de piano et de la batterie imprime à cette plage une couleur très Jazz, on la croirait jouée au fond d’un bar ou d’un Honky Tonk… Les chœurs a cappella sont plutôt réussi et permette d’appuyer de belle manière l’aspect véritablement authentique de ce titre qui est aussi le plus long de ce recueil de chansons, dépassant les six minutes.

You And I prend ensuite le relais, l’occasion pour Laura Michelle Kelly et Ann Marie Calhoun de faire leur apparition sur ce disque. Comme son titre le laisse présager, nous avons ici droit à une  ballade. Cette dernière recèle une mélodie au piano quasiment imparable qui se voit très vite magnifiquement épousée par les voix de Kelly et Stewart. Leur chant se fait plaintif et laisse transparaître une émotion certaine. Emotion parfaitement appuyée est mise en valeur par la ligne de violon jouée ensuite par Calhoun. L’un des moments les plus mélodiques de l’album avec en prime un assez bon travail effectué sur les arrangements et harmonies qui respecte en cela plus que bien les canons du genre, tant sur le fond que sur la forme (titre long de quatre minutes à peine).

Nashville Snow, chantée en compagnie de Karen Elson, fait elle aussi part belle à l’aspect purement mélodique. Le titre s’articule autour d’une douce mélodie jouée par le piano sur un tempo lent sur lequel se démarque la ligne de guitare acoustique très claire et le chant du duo.

C’est sur un tempo bien plus rapide qu’arrive ensuite la chanson Never Met A Woman Like You. La chanson est servie par de bonnes lignes de basse et de Lap Steel et, comme nombre de chanson de cet opus, par un refrain des plus efficaces. Enfin les lignes de guitare électrique prouvent une nouvelle fois que de tous les instruments présents sur ce disque, c’est la six cordes qui en est l’épicentre.

La chanson One Step Too Far propose ensuite de jolies incursions de Lap Steel et d’accordéon grâce à des gimmicks accrocheurs qui accentuent le rythme imparable, surtout calibré, et le coté enjoué de ce titre, de plus pourvu d’une jolie mélodie.

C’est enfin sur le titre éponyme, Lucky Numbers, qui voit la participation d’Holly Quin Rah, que ce conclut ce nouveau recueil de chansons. Le titre possède un tempo rapide, une ligne de basse très ronde et puissante ainsi qu’un gimmick de batterie et de synthétiseur du même acabit avant que l’orgue ne débarque dans cet ensemble pour placé un assez appréciable solo. La guitare, toujours aussi abrasive et bien sûr présente en bonne place et livre quelques derniers accords acérés sur ce titre aux chœurs et au final réussi.

Notons enfin que l’édition standard de Lucky Numbers contient la version single du titre Every Single Night présente sous sa forme dite « Radio Edit ».


« I saw the moon, Venus and Mars
I saw the moon, Venus and Mars
And I’m so tired of seeing stars. »

*****

Avec Lucky Numbers Dave Stewart continue de progresser plus avant sur la voie déjà empruntée il y a près de deux ans avec ses opus The Blackbird Diaries et The Ringmaster General. La musique qi nous est ici livrée demeure donc résolument Rock tout en étant savamment gorgée de touches et d’influences à la fois Jazz, Blues et Country. Ce recueil de chanson propose évidement son lot de titres mâtinés et calibrés pour plaire au plus grand nombre, preuve en est, la prédominance sur cet opus d’un travail de post-production des plus léché mettant parfaitement en valeur arrangements, mélodie et harmonies.

La voix basse de Dave Stewart, plutôt faible au demeurant, se voit mise en valeur sur des titres aux tempi lent ou modérés. C’est indéniablement dans ces registres que cette voix est la plus appréciable à écouter. Il est de bon ton de retrouver, placé au centre de ce disque, le jeu de guitare si caractéristique de son auteur, tant ce dernier livre ici une excellente prestation. C’est là le point fort du guitariste accompli qu’il est. Ce jeu apporte plus de hargne à ce disque, hargne qui faisait cruellement défaut au prédécesseur de Lucky Numbers.

Les amateurs de Country et/ou de Blues appréciront l’aspect plus brut et « roots » de certains des titres collectés ici. L’ensemble ne se dépare nullement d’une spontanéité certaine, gage d’une inspiration belle est bien retrouvée, ce qui ne manquera pas de ravir les auditeurs ayant apprécié The Blackbird Diaries, album que nous considérons comme étant le premier volet de cette « trilogie nashvillienne » pour Dave Stewart.

Sans être un chef-d’œuvre, Lucky Numbers a au moins le mérite de renouer plus ou moins directement avec ce que Dave Stewart a pu proposer de meilleur ces dernières années. En a t-il pour autant terminé avec la source d’inspiration que représente pour lui, et depuis un bon moment, Nashville ? Les sorties prochaines nous livreront réponse à cette question. Il demeure néanmoins que cet opus reste plaisant à écouter et a de quoi rassurer sur la créativité et l’inspiration de son auteur en attendant la suite. Dave Stewart a tout de même réussi la passe de trois avec ce 8e album!

Liste des titres :

1. Every Single Night
2. Drugs Taught Me A Lesson
3. How To Ruin A Romance
4. What’s Wrong With Me
5. Satellite
6. Why Can't We Be Friends
7. You and I
8. Nashville Snow
9. Never Met A Woman Like You
10. One Step Too Far
11. Lucky Numbers
12. Every Single Night ( Single Radio Edit.)

Dave Stewart, Lucky Numbers, Membran / Weapons of Mass Entertainment, 2013.

Xavier Fluet @GazetteParis




Source: La Gazette De Paris


[1] « Dave Stewart Announces New Album 'Lucky Numbers' Released September 30th 2013 », Contacmusic.com, 16/08/2013.
[2] "I wanted to do something a little different this time, so I invited the band to join me on an adventure to the South Pacific," says Stewart, who also co-produced the album.  "Where we could record with nobody else around, floating around on the sea.  It was like parachuting into Oz. We were fish out of water. We were out 12 days, but we were actually only sober enough to record for three or four.", cité in : « Dave Stewart Announces New Album 'Lucky Numbers' Released September 30th 2013 », Contacmusic.com, 16/08/2013.

vendredi 27 décembre 2013

Ricky Lawson est mort

Ricky Lawson  - Clayton Call - Redferns ©

Ricky Lawson, qui a travaillé avec Whitney Houston, Michael Jackson et Eric Clapton est décédé à l'âge de 59 ans.
Le batteur studio Ricky Lawson, présent sur certains albums de Michael jackson, Eric Clapton, Phil Collins et Whitney Houston, est mort à Los Angeles des suites d'un anévrisme cérébral. Il avait 59 ans.

Originaire de Detroit, il avait appris à jouer à 16 ans et était entré dans le milieu de la musique avant même d'être sorti du collège, devenant ainsi une pointure parmi les batteurs studio dans les années 80.

Il a travaillé avec Whitney Houston sur le titre "I Will Always Love You". Il a également joué avec Al Jarreau, George Benson, Bette Midler, Quincy Jones et beaucoup d'autres.

lundi 23 décembre 2013

Fondateur du Mountain Studio, David Richards est décédé

  David Richards dans son Mountain Studio en 2006. Il avait ensuite déménagé à la campagne.


Son statut de mythe sur la scène musicale internationale, c'est aussi à lui que Montreux le doit. Au Mountain Studio, tout juste reconstitué au casino, David Richards avait accueilli les plus grands. A commencer par Queen et David Bowie.
    
Claude Nobs adorait raconter cette histoire. Partageant un repas avec Freddie Mercury et David Bowie, le fondateur du Montreux Jazz interroge ses camarades. Il aimerait qu'ils fassent un «truc» ensemble. Si la version diffère selon les sources, les deux monstres sacrés de la pop ont filé à Montreux enregistrer le génial «Under Pressure». C'était au Mountain Studio, chez David Richards, en 1982.

Car si Montreux tient une place si particulière sur la scène musicale mondiale, c'est aussi à David Richards que Montreux le doit. Queen, Bowie, Led Zepplin, Chris Rea, Iggy Pop, les plus grands sont passés derrière la vitre de la console de cet Anglais exilé en 1975 sur la Riviera vaudoise. L'ingénieur du son est décédé hier vendredi, il avait 57 ans.

Au début du mois, David Richards inaugurait la réplique de son mythique studio, au Casino de Montreux. A ses côtés, deux Queen: Roger Taylor et Brian May. Ce dernier n'a d'ailleurs pas tardé à réagir au décès de son ami, sur son site internet et sur Twitter.

Yes ... @_yasuz0_ Please see my piece about the sad loss of David Richards on Bri's Soapbox at http://t.co/LL9M9OLjNX Bri

— Dr. Brian May (@DrBrianMay) 21 Décembre 2013

Le groupe Machiavel était en concert au Cirque Royal

machiavel



Le groupe Machiavel était en concert au Cirque Royal ce samedi 21 décembre avec l'Orchestre Royal de Chambre Wallonie.
Ce 21 décembre 2013 Machiavel, accompagné par l’Orchestre Royal de chambre de Wallonie, présentait son nouvel album ''Colours" au Cirque Royal à l'occasion des 35 ans du mémorable concert donné en 1978 dans ce lieu mythique bruxellois. A cette époque, Machiavel était parvenu à faire entrer 2.500 personnes dans un Cirque qui ne peut en contenir que 1800 et surtout le groupe avait été rappelé sept fois avec une dernière acclamation qui durera 40 minutes lumières allumées dans la salle !

Voici le reportage du journal télévisé!

Les deux musiciennes des Pussy Riot ont enfin été remises en liberté !


Pussy Riot

Les deux musiciennes des Pussy Riot ont enfin été remises en liberté !
Maria Alekhina a été la première a avoir été libérée ce lundi après avoir été amnistiée, a déclaré son avocat à l'agence de presse RIA Novosti. "Maria Alekhina a retrouvé la liberté", a déclaré son avocat Pyotr Zaikin à RIA Novosti. "Tous les documents ont été remplis et signés", a-t-il précisé. La deuxième jeune femme du groupe contestataire russe Pussy Riot, Nadejda Tolokonnikova, détenue à Krasnoïarsk (Sibérie orientale) a aussi été libérée aujourd'hui après avoir été amnistiée, selon le compte Twitter tenu par son mari Piotr Verzilov. "Nadia est en liberté", annonce le compte du groupe Voïna, qui publie une photo de la jeune femme entourée de journalistes. L'autre membre emprisonnée du groupe, Maria Alekhina qui dénonce son amnistie comme étant une "opération de communication" de la part du Kremlin, a donc été libérée quelques heures plus tôt.

Alekhina et Nadejda Tolokonnikova, qui avaient été condamnées à deux ans de prison après avoir chanté en février une prière punk dans une église à Moscou et qui seraient normalement sorties de prison début mars, ont été amnistiées la semaine dernière.

"The top-earning dead celebrities" de Forbes



L'image post-mortem ça rapporte

On vous en parlait dernièrement, Michael Jackson figure en tête des célébrités décédées qui ont gagné le plus d'argent en 2013...
C'est ce qui résultait du classement "The top-earning dead celebrities" de Forbes dont Michael Jackson reste le chanteur le mieux payé du monde avec 145 millions de dollars devant Elvis Presley (55 millions de dollars) et Bob Marley (17 millions de dollars). Outre l'argent engrangé par leurs catalogues musicaux, merchandising, vente d'objets ou immeubles personnels, c'est de plus en plus leur image dans la pub qui rapporte. On peut remarquer qu'un nombre croissant d'agences publicitaires préfèrent travailler avec des légendes disparues que leurs homologues encore en vie. Moins coûteuses et moins gaffeuses, les stars défuntes sont partout. Et leurs ayants droit l'ont bien compris et exploitent leur image pour vendre marques de luxe, condiments, sodas, spectacles, des voitures, parcs d'attraction ou l'huile d'olive, un business qui générerait 2,5 milliards d'euros par an en royalties, selon un chiffre cité par plusieurs sources.

Et cela "grâce à une simple jurisprudence faute de vraie réglementation de l'image post-mortem", dit à l'AFP Didier Poulmaire, avocat français spécialisé dans le droit à l'image. Jean-Philippe Danglade, professeur de marketing à l'école Kedge Business de Marseille (sud de la France) et auteur du livre "Marketing et célébrités" annonce "Bien que choquante pour certains, l'utilisation des célébrités défuntes en publicité est très répandue parce qu'elles font vendre". "Et avec les nouvelles technologies on voit de tout et on peut tout imaginer comme les voir jouer à l'avenir dans des séries télévisées", ajoute-t-il. "Les annonceurs minimisent les risques en s'exposant à moins de scandales avec une star à l'image et à la réputation figées pour l'éternité". Et les défunts coûtent généralement moins cher. Question, toutes ces stars auraient-elles donné leur accord de leur vivant? Vraisemblablement pas ...

Didier Poulmaire déplore un "vide juridique colossal", nombre de stars refusant, selon lui, de s'occuper de leur vivant de la question de leurs droits post-mortem. Parmi les ayants droits, il y en a qui ne cèdent pas à la tentation comme par exemple : Courtney Love, veuve de Kurt Cobain, qui s'est opposée avec succès jusqu'à présent au détournement de l'image du chanteur, décédé en avril 1994.

samedi 21 décembre 2013

Top 15 des artistes et groupes qui ont gagné le plus d'argent avec leurs concerts en 2013

Voici le Top 15 des artistes et groupes qui ont gagné le plus d'argent avec leurs concerts en 2013 :
C'est le magazine Billboard qui a établi cette liste des 15 artistes qui ont gagné le plus d'argent en live cette année :

1- Bon Jovi
Total Gross: $205,158,370, Total Attendance: 2,178,170, Total Capacity: 2,178,170, No. of Shows: 90, No. of Sellouts: 90

2 - Michael Jackson The Immortal World Tour du Cirque du Soleil
Total Gross: $157,299,100, Total Attendance: 1,425,442, Total Capacity: 1,853,022, No. of Shows: 205, No. of Sellouts: 0

3 - Pink
Total Gross: $147,947,543, Total Attendance: 1,581,939, Total Capacity: 1,583,801, No. of Shows: 114, No. of Sellouts: 111

4 - Bruce Springsteen & The E Street Band
Total Gross: $147,608,938, Total Attendance: 1,389,778, Total Capacity: 1,454,499, No. of Shows: 53, No. of Sellouts: 36

5 - Rihanna
6 - The Rolling Stones ($126,182,391 pour 23 concerts)
7 - Taylor Swift ($115,379,331pour 66 concerts)
8 - Beyoncé : ($104,358,899 pour 59 concerts)
9 - Depeche Mode ( $99,972,733 pour 54 concerts)
10 - Kenny Chesney ( $90,932,957 pour 31 concerts)
11 - Roger Waters ( $81,305,650 pour 27 concerts)
12 - One Direction ( $78,311,383 pour 81 concerts)
13 - Justin Bieber ($77,423,264 pour 65 concerts)
14 - Madonna ($76,752,277 pour 16 concerts)
15 - Jay-Z & Justin Timberlake ( $69,753,905 pour 14 concerts)

Queen: Infos sur le biopic

Un musée Queen chez les Helvètes

Sacha Baron Cohen n’était pas la personne idéale pour incarner Freddie Mercury dans le futur biopic de Queen, a déclaré Brian May.
Pourtant, Roger Taylor et lui ne s’en étaient pas rendu compte dans un premier temps. La semaine dernière, ils ont confirmé que le rôle serait confié à l’acteur Ben Whishaw (qui incarnait Q dans Skyfall, le film de James Bond), et produit par Dexter Fletcher.

Brian May s’est confié au magazine Rolling Stone: “Des rumeurs selon lesquelles Sacha était parti en claquant la porte ont couru, mais elles sont fausses. Nous nous sommes séparés dans la bonne humeur, et nous gardons contact.” “Mais nous sommes arrivés à la conclusion que cela n’allait pas fonctionner avec Sacha dans le rôle principal. Il est brillant, mais sa personnalité est tellement incroyable et puissante que ce serait une perpétuelle source de distraction pour le spectateur ". “Les personnages qu’il incarne habituellement ne sont pas du tout compatibles avec l’histoire de Freddie. Et l’acteur qui prendra le rôle devra être parfaitement crédible. A aucun moment, le spectateur ne doit douter du fait que c’est bien Freddie qu’il regarde, et ça ne fonctionnera jamais avec Sacha.”

Brian May a réalisé à quel point ce serait compliqué après avoir vu Sacha Baron Cohen, acteur et personnage multiple, dans certains de ses films précédents : Hugo, Les Misarables et The Dictator. “Il nous a apporté de belles idées, des suggestions et un enthousiasme débordant”. “Nous étions enthousiastes aussi mais en voyant son rôle dans Hugo, il est vite devenu évident que ça ne pourrait pas fonctionner. Et je suis sûr que toute personne ayant vu le film sera d’accord avec nous. " “Nous étions très heureux de travailler avec lui, mais parfois, il faut être terre-à-terre et savoir prendre la bonne décision.”

Queen travaille toujours en ce moment à un album incluant des pistes enregistrées par Freddie Mercury avant sa mort en 1991, mais le bassiste John Deacon s’est retiré du projet.

Eric Guitar Davis a été tué


Eric Guitar Davis  - unknown ©


Le guitariste de Blues Eric "Guitar" Davis a été assassiné tôt dans la matinée d’hier lors d’une fusillade dans le South Side de Chicago.
Son corps a été retrouvé sans vie, allongé entre des voitures. La police a découvert pas loin de lui, un autre homme également assassiné. Eric "Guitar" Davis avait passé la soirée précédente au Kingston Mines Blues Club de Lincoln Park. Les participants de la première route du Blues de Classic 21 en 2012 l’avait vu en concert lors de leur périple. Davis a appris très vite et très jeune la musique en suivant son père, le batteur Bobby Davis qui jouait avec Ray Charles et Muddy Water.

Initié au blues et à la batterie, Eric "Drummer" Davis est âgé d'à peine 10 ans quand il débute sa carrière dans les Clubs les plus réputés de Chicago où se produit la fine fleur du blues. Alors qu'il allait s'intéresser à la basse, Buddy Guy lui explique que pour avoir succès avec les filles mieux vaut jouer de la guitare... Le maître lui offre une de ses vieilles Fender et lui enseigne les premiers accords. Eric "Guitar" Davis était né ! Notre homme a la voix, la technique, l'énergie, le feeling et l'aisance sur scène qui font les grands showmen. Quelques années plus tard, Eric Davis devient logiquement l'un des bluesmen qui assurent la relève tant attendue. Sous son nom, en 2007, il sort sort un premier album Here comes troubles puis entame plusieurs tournées internationales tout en continuant à partager la scène avec ses aînés. En 2008, il rencontre le guitariste italien Luca Giordano qui accompagne sur scène de nombreux musiciens à Chicago et ailleurs. Ensemble ils ont parcouru les scènes aussi bien aux Etats Unis avec le groupe d'Eric qu'en Europe avec celui de Luca.

Kate Barry mise en terre

Jane Birkin en deuil


L'immense chagrin de la famille et des proches de Jane Birkin aux funérailles de Kate Barry.

De nombreuses personnalités étaient présentes pour rendre un dernier hommage à la photographe dont Alain Souchon, Etienne Daho, Catherine Deneuve, Carla Bruni, Agnès Varda, Nathalie Baye, Isabelle Huppert, Lambert Wilson ainsi qu'une foule d'anonymes.

Kate Barry, 46 ans, avait fait une chute mortelle alors qu'elle se trouvait seule à son domicile. Elle était le fruit de la relation entre Jane Birkin et John Barry le compositeur britannique de musiques de films, ainée de ses deux demi-sœurs Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon, elle laisse un fils de 26 ans, Roman, derrière elle. Les enquêteurs privilégient la thèse du suicide.

jeudi 19 décembre 2013

Ribo sort une édition remasterisée de "Veloutine et Vodka"





Après l'autoproduction les amienois de Ribo se lance dans l'autodistribution est annonce la sortie d'une toute nouvelle édition son du dernier album "Veloutine et Vodka". Cette édition remasterisée, dans un souci d'exigence toujours plus grande, est l'édition définitive prévue pour la vente numérique, que vous pourrez retrouver sur toutes les plateformes streaming (Bandcamp, Deezer, Spotify, Itunes et autres). 

Site officiel de Ribo



Corinne Marianneau revient sur l'éventuelle 'reformation' de Téléphone


telephone

Corinne Marianneau revient sur l'éventuelle 'reformation' de Téléphone et le concert surprise de mardi dernier à Paris.
La reformation d’un soir du groupe Téléphone au Bus Palladium à Paris d’il y a quelques jours a encore fait couler beaucoup d’encre. Des rumeurs d’une reformation durable du groupe ont encore circulé massivement par la suite. Pour ce concert événement, c’est Axel Bauer qui a pris la place de la bassiste Corinne Marianneau. Celle-ci vient de préciser ne pas avoir été invitée. Interviewée à ce propos, elle a précisé : " Ne vous inquiétez pas si jamais il y a une reformation de Téléphone, j’y serai comme je l’ai toujours dit ". Cependant, les chances d’une véritable réunion sont assez faibles. Elle a ajouté : " J’y crois toujours un petit peu dans un petit coin de moi parce que je trouve que c’était une histoire forte mais faut il faut que les gens arrêtent de tomber à chaque fois dans le panneau, ça va, c’est bon, ça fait je ne sais combien d’années ".


mercredi 18 décembre 2013

George Michael revient bientôt



George Michael

La présentation du site du chanteur a donné lieu à quelques malentendus... 
La carrière de George Michaël n’est pas terminée. C’est ce qu’un représentant du célèbre chanteur a tenu à préciser lors d’une récente interview au journal britannique " The Sun ". Des rumeurs circulaient activement chez les fans après que ceux-ci se soient inquiétés de voir apparaître un rideau sur la page d’accueil du site de George Michaël. Le porte-parole a ainsi précisé que ce rideau ne signifiait pas du tout la fin de la carrière de l’artiste mais était juste un petit " teasing " avant de dévoiler pas mal de bonnes nouvelles pour l’année 2014.

On est impatients d’en savoir plus…

Ian Watkins condamné !!!


Ian Watkins condamné !!!


Le verdict est tombé pour le chanteur des Lostprophets. Ian Watkins a été condamné à 35 ans de prison pour actes de pédophilie.
Le chanteur du groupe de rock britannique des Lostprophets, Ian Watkins, a été condamné mercredi à 35 ans de prison pour tentative de viol sur un bébé et multiples agressions sexuelles sur enfants. Agé de 36 ans, Watkins, qui a plaidé coupable pour treize chefs d'accusation, a "atteint des sommets inédits de perversité", a déclaré le juge Royce au tribunal de Cardiff.

Deux groupies de Watkins, qui ont jeté leurs propres enfants en pâture du chanteur rock, ont respectivement écopé de 17 et 14 ans de prison. Après s'être livré à des attouchements, Watkins a tenté de violer un bébé de onze mois en présence de la mère. Le chanteur a encouragé, via webcam, une autre de ses fans à abuser de son propre enfant. Watkins avait décidé au dernier moment de plaider coupable, épargnant au jury de visionner ce que le juge a qualifié des extraits vidéos "très explicites et pénibles" à regarder. Il a également reconnu avoir planifié de nouveaux abus avec chacune des deux mères, avoir réalisé et être en possession de pornographie infantile et zoophile. La police continue d'enquêter en Allemagne et aux États-Unis pour voir si le chanteur des Lostprophets, groupe de rock alternatif gallois ayant vendu des millions d'albums à travers le monde, y a commis des actes similaires.

samedi 14 décembre 2013

Un opus solo pour Vivian Campbell


Deuxième album pour Vivian Campbell


Le guitariste de Def Leppard, Vivian Campbell, a confirmé la sortie d’un deuxième album solo.
Il ne manque donc pas d’occupation en ce moment, puisque son groupe sortira le prochain album en février aussi. Ce ne sera pas un problème pour Vivian Campbell, qui aime être occupé, et qui expliquait récemment à quel point l’activité l’avait aidé dans sa lutte contre le cancer cette année. Il explique sur son profil Facebook: “Quelques potes m’ont demandé où en sont mes projets d’enregistrement, eh bien je prépare un album avec beaucoup de guitares ! J’ai l’intention de chanter aussi, mais je demanderai sans doute à un vrai chanteur de m’aider si le résultat des démos n’est pas concluant. "

“J’écris aussi pour Def Leppard (nous le faisons tous), l’album est prévu pour le mois de février. Du coup, je suis bien occupé par mes activités créatives. " Plus tôt cette année, Vivian Campbell a aussi réuni le line-up original de Dio, sans le leader bien sûr. Ils sont partis en tournée avec Last In Line, malgré l’état de santé du guitariste.

Son premier album solo date de 2005 et s’intitule ''Two Sides of If''.

Joey Jordison quitte Slipknot

Joey Jordison quitte Slipknot



Le batteur Joey Jordison quitte Slipknot. Il était présent dans le groupe depuis le premier album.
On l’aura vu également accompagner Rob Zombie, Metallica ou encore Korn. Parallèlement à Slipknot, il travaillait également sur différents projets comme son groupe Murderdolls ou encore plus récemment Scar the Martyr. Joey Jordison n’a pas précisé le pourquoi de son départ évoquant simplement vaguement " des raisons personnelles ".

jeudi 12 décembre 2013

Kate Barry, par l’ombre portée

Kate Barry, par l’ombre portée

A 16 ans, un Canadien imite Elvis Presley à la perfection

A 16 ans, un Canadien imite Elvis Presley à la perfection

Téléphone de retour en catimini

Vidéo : retour surprise de Telephone

Le groupe Téléphone réuni mardi soir pour un concert surprise à Paris sur la scène du Bus Palladium à la plus grande joie du public!
Seul manquait à l'appel Corine Marienneau remplacée par Axel Bauer à la basse. Durant une heure, Jean-Louis Aubert au chant, Louis Bertignac à la guitare et Richard Kolinka à la batterie ont repris tous les classiques de leur répertoire. Cet évènement relance l'hypothèse de la 'reformation' partielle du groupe Téléphone puisque l'absence de Corinne semble confirmer son opposition.

C'est à l'initiative d'un ex- animateur de Canal +, désormais sur la radio le Mouv’, Philippe Dana qu'a été décidé d’organiser cette soirée sans raison particulière. Une super idée que les spectateurs n'ont pas hésité à immortaliser.

Voici des extraits live de "La Bombe Humaine", ''New York Avec Toi'' 



Le retour des Faces !!!


Le retour des Faces !!!  - Picasa ©


Cette fois ce n’est plus un simple souhait, un doux rêve de Rod Stewart comme on vous en parlait dernièrement, c’est du concret.
Les Faces se reforment. Où plutôt se reformeront après la prochaine tournée des Stones. "Nous envisageons cela pour 2015 a dit Rod Stewart, on en profitera pour fêter sur scène le 40éme anniversaire de la séparation du groupe." The Faces s’étaient en effet formés en 1969 et séparés en 1975. Quoiqu’il arrive, la réunion sera de toute façon incomplète puisque Ronnie Lane, le bassiste a disparu lui en 1997.

Peter Gabriel se réjouit du retour de Phil Collins dans la musique.



Gabriel heureux du retour de Collins


Peter Gabriel se réjouit du retour de Phil Collins dans la musique.
Mais malgré le fait qu'une réunion avec le line-up original de Genesis ne serait pas à exclure, il avoue ne pas en être convaincu à 100%.

Collins, retraité depuis 2011, est revenu le mois dernier sur cette décision: "Je pense réaliser quelques nouveautés, des concerts... même avec Genesis. Tout est possible."

Le Rolling Stone Magazine a ensuite demandé à Peter Gabriel ce qu'il pensait des propos de son collègue: "Super, je pense qu'il sort d'une période assez sombre et je suis heureux de savoir qu'il va bien. Il n'est pas obligé de penser directement à travailler, mais s'il le fait, je pense que c'est un bon indicateur."

Le magazine a ensuite posé la question qui lui brûlait aux lèvres: à savoir la possible réunion du groupe. Peter Gabriel a répondu: "Cela n'a jamais été exclu. Je cherche juste à trouver le temps de le mettre au-dessus de ma liste de choses à faire."

"Mais si on veut le faire, il vaut mieux que cela soit avant que nous soyons tous morts, non? Je pensais à cela l'autre jour. Nous sommes chanceux - lorsqu'on se compare aux autres groupes de notre génération, dont au moins un membre est décédé - d'être encore tous là."

Il pense cependant être trop vieux pour rejouer en live l'album The Lamb Lies Down On Broadway: "Ma voix est descendue d'un ton depuis Genesis. C'est une conséquence normale de la vie. Je réfléchis néanmoins à des idées de films pour 'The Lamb'".

mercredi 11 décembre 2013

Le guitariste de jazz Jim Hall est mort

Jazz : décès du guitariste Jim Hall



Le guitariste de jazz Jim Hall est mort à l'âge de 83 ans. Il avait joué avec Ella Fitzgerald et le saxophoniste Sonny Rollins.
Le guitariste de jazz Jim Hall, qui avait joué avec Ella Fitzgerald ou le
saxophoniste Sonny Rollins, est mort mardi à l'âge de 83 ans, ont rapporté des médias spécialisés. Membre de la scène jazz de la côte Ouest des États-Unis dans les années
1950, la carrière de Jim Hall avait duré jusqu'à très peu de temps avant sa mort, survenue dans son sommeil à New York, selon Jazz Times.

Né dans l'État de New York, il avait commencé la guitare à 10 ans, étudiant notamment à Cleveland, dans l'Ohio, avant d'émigrer vers Los Angeles. Il a notamment fait partie d'un trio avec le pianiste Tommy Flanagan et le bassiste Ron Carter, et aussi travaillé pour la télévision. Il avait été fait Chevalier des Arts et des Lettres en France en 2006.

samedi 7 décembre 2013

Le réalisateur Edouard Molinaro est décédé

Le réalisateur Edouard Molinaro est décédé samedi 7 décembre d'une insuffisance pulmonaire. Il était âgé de 85 ans.

Le réalisateur Edouard Molinaro - 1 (© Reuters)

Ses oeuvres

Né à Bordeaux le 13 mai 1928, dans une famille bourgeoise, il était l'auteur de près d'une quarantaine de longs métrages. Parmi ses films les plus emblématiques, on retrouve «Oscar» (1967) et «Hibernatus» (1969) avec Louis de Funès, ou encore «Mon oncle Benjamin» (1969) puis «L'Emmerdeur» (1973) avec Jacques Brel.

Son succès populaire a atteint son sommet avec l'adaptation, en 1978, de «La Cage aux folles», de Jean Poiret, avec Michel Serrault et Ugo Tognazzi.



Toots Thielemansest à l'hopital.


toots thielemans



Toots Thielemans, âgé de 91 ans, est à l'hopital. Le concert qu'il devait donner mercredi soir à Borgerhout a été annulé pour cause de maladie.
Son état s'est toutefois déjà amélioré. Il doit rester à l'hôpital pour se reposer et y subir encore des examens, rapportent vendredi les journaux flamands Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. "J'ai déjà pu lui parler jeudi après-midi. Il se sentait beaucoup mieux et veut se remettre à jouer de la musique rapidement", a indiqué sa manager Veerle Van de Poel. "Toots s'est senti mal, il n'était plus en mesure de jouer. C'était préférable de l'emmener à l'hôpital pour y subir des examens. A son âge, on ne peut pas prendre de risque car il peut toujours se produire quelque chose", a-t-elle ajouté. On ignore quelle est la cause de l'hospitalisation du célèbre harmoniciste belge. Les médecins lui font encore passer des examens. Toots Thielemans devra se reposer ces prochaines semaines. Le concert à la salle de spectacle De Roma à Borgerhout était le dernier qui avait été programmé cette année.

vendredi 6 décembre 2013

Nelson Mandela



"La politique peut être renforcée par la musique, mais la musique a une puissance qui défie la politique."
N.D.

mercredi 4 décembre 2013

Citation du jour

Nick Cave

''Le matin, je me rends à mon bureau et je me transforme. Je deviens une vierge effarouchée, un dangereux psychopathe, ma propre femme… "

Nick Cave

Source: Classic 21

Bob Dylan mis en examen



Bob Dylan mis en examen


Bob Dylan a été mis en examen à Paris pour "injure" et "provocation à la haine".
Il lui est reproché d’avoir comparé les conflits entre Croates et Serbes aux persécutions des juifs par les nazis. C’était dans une interview publiée dans le Rolling Stone magazine français. De source judiciaire, on souligne néanmoins que dans ce type d’affaire, la mise en examen est automatique mais qu'elle ne préjuge absolument pas d'une éventuelle condamnation. L'affaire doit être jugée devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, spécialisée dans les délits de presse. Il y a en effet fort à parier que l’affaire ne débouchera pas sur une condamnation, en effet le Conseil représentatif de la communauté et des institutions croates de France qui a porté plainte, a fait savoir mardi par le biais de son avocat qu'il serait prêt à accepter des excuses de la part du chanteur.

Famille Jackson/AEG procès en appel

Famille Jackson/AEG procès en appel

La mère de Michael Jackson veut faire appel contre le producteur AEG pour "erreurs judiciaires".
La mère de Michael Jackson a fait une demande auprès de la justice californienne pour que le promoteur musical AEG, blanchi en octobre de toute responsabilité dans la mort de son fils, soit rejugé, selon la presse américaine. Dans sa demande déposée lundi auprès de la cour supérieure de Los Angeles, la vieille femme de 83 ans affirme que cette décision prise par un jury populaire après cinq mois de procès comporte des "erreurs judiciaires" et que de nouveaux faits devraient être pris en considération. Ce pourvoi en appel doit être maintenant examiné par la justice.

Katherine Jackson réclamait à AEG un dédommagement de 85 millions de dollars pour la souffrance éprouvée par chacun des trois enfants de la star et un dédommagement financier estimé à près d'1,6 milliard de dollars. Elle estimait que le promoteur avait négligé la santé du chanteur pendant qu'il répétait son dernier spectacle "This is it". Selon elle, AEG avait fait preuve de négligence en embauchant le Dr Murray, condamné en 2011 à quatre ans de prison pour homicide involontaire, et libéré pour bonne conduite le 28 octobre dernier.

Pendant cinq mois d'un procès-fleuve, l'accusation a tenté de démontrer qu'AEG, aveuglé par les profits, avait fermé les yeux sur la dépendance de Michael Jackson aux médicaments et sa santé chancelante. AEG a répondu invariablement qu'il n'avait jamais embauché le Dr Murray et que le groupe n'était donc pas responsable de ses faits et gestes. Sur ce dernier point, le jury a suivi les Jackson, en estimant que le Dr Murray avait bel et bien été employé par AEG. Mais à la question de savoir si le médecin était incompétent pour remplir ses fonctions, le jury a répondu "Non", excluant de fait toute responsabilité d'AEG.

Elise and The Cats – Conne, premier single

Elise and The Cats – Conne, premier single

Karim Ouellet en concert à La Boule Noire : gagnez vos places !

Karim Ouellet en concert à La Boule Noire : gagnez vos places !

Cinéma : semaine du 2 décembre, programme et sorties

Cinéma : semaine du 2 décembre, programme et sorties

Beck dans une nouvelle phase


beck

Beck a récemment annoncé un nouvel album, après 6 ans d’absence , qui s’intitulera ''Morning Phase''. Aujourd’hui, il dévoile le tracklisting complet.
''Morning Phase'' sortira au mois de février 2014 et sera une vraie mosaïque de choses que l’on pouvait trouver sur son album Sea Change, sorti en 2002.

Voici la tracklist complète, notez que les chansons N°4, 8 et 12 ont été enregistrées avec Jack White au Third Man Records studio.

1. Morning
2. Heart Is a Drum
3. Say Goodbye
4. Waking Light
5. Unforgiven
6. Wave
7. Don’t Let It Go
8. Blackbird Chain
9. Evil Things
10. Blue Moon
11. Turn Away
12. Country Down